Après les tests de présélection qui se sont déroulés le 17 mai passé, les candidats admissibles ont débuté le concours proprement dit depuis le 03 juin. Ils étaient1344 candidats dont  188 titulaires de la licence. Pour cette année, les inscriptions ont battu les records. A la sortie 211 candidats sont présélectionnés pour le niveau Bac et 13 pour le niveau Licence.

D’après les candidats les épreuves sont abordables. Ils ont commencé par la dissertation. Deux sujets au choix ont été proposés aux candidats. Le sujet 1 portait sur le dialogue (Que pensez-vous de l’affirmation selon laquelle le but du dialogue n’est pas seulement la paix mais aussi la vérité ?) alors que le deuxième que la plupart des candidats pour le niveau Bac avait choisi, portait sur la mondialisation à savoir : «  Partagez-vous le point de vue selon lequel la mondialisation est bénéfique pour l’Afrique ? ».

Le soir du même jour ils ont traité l’épreuve des questions d’actualités et de culture générale.

La synthèse de textes et l’épreuve d’Anglais sont prévues ce mercredi. Jeudi, dernier jour du concours, les candidats devront faire face à un jury pour l’entretien oral.

Toutefois parmi les candidats il y a des professionnels de l’information c'est-à-dire des journalistes qui n’ont pas fait une formation. Ainsi ils participent au concours pour avoir le diplôme en journalisme. Il faut  rappeler que le Cesti reste l’école de référence pour la formation en journalisme.